Accueil

Savez-vous capitaliser sur vos savoirs en entreprise ?

29/6/2017

Avec le digital, la transmission des connaissances évolue en permanence : réduction de la durée de vie des savoirs, obsolescence des compétences, intégration de nouveaux talents, départs massifs à la retraite…

Ce qui se joue avant tout, c’est la pérennité de l’entreprise et de son capital de connaissances constitué au fil des années par tous les collaborateurs. 

Qu’est-ce qu’un savoir informel ? 

90% de nos savoirs dits informels, s’acquièrent par l’expérience sur le lieu de travail ou en échangeant avec nos collègues sur les réseaux sociaux de l’entreprise ou devant la machine à café.  

Des connaissances qui valent de l’or et qui peuvent devenir un véritable atout compétitif pour les organisations au regard de la transition numérique. 

Encore peu exploités de nos jours, les savoirs informels, par opposition aux savoirs  académiques acquis à l’école par exemple ou dans un organisme de formation, ont pourtant un rôle essentiel à jouer dans l’amélioration de la performance : celle de l’entreprise et celle de ses collaborateurs. 

Pourquoi faut-il capitaliser sur les savoirs informels de vos collaborateurs ?

Dans les industries, les gestes techniques sont des savoirs "cachés" et non codifiés difficiles à transmettre car propres à chacun. Bien souvent, ce précieux patrimoine détenu notamment par les seniors, disparaît avec ces derniers lorsque sonne l’heure du départ en retraite.

Quant aux "soft skills", compétences humaines liées au savoir-être relevant elles aussi de l’informel, elles sont de plus en plus recherchées par les recruteurs et représentent 60% des critères demandés dans une offre d’emploi.

Bref, les diplômes n’ont plus le monopole de la réussite dans les process de recrutement et ce n’est pas vraiment une nouveauté sauf que…dans un monde où les compétences techniques deviennent rapidement obsolètes, les compétences relationnelles, elles, restent une valeur sûre.

De même, les petites astuces et les bonnes pratiques partagées entre collègues devant la machine à café sont des savoirs qui comptent aussi et qu’il est essentiel de capter et de capitaliser au sein de l’entreprise.

La bonne nouvelle, c’est que le digital permet aujourd’hui d’ouvrir les champs des possibles et d’accélérer le partage des savoirs tout en le simplifiant. 

Alors comment optimiser tout ce savoir et le transformer en valeur ajoutée ?

1. Ré-inventer la transmission des savoirs : l’entreprise, quelque soit son secteur, doit se tourner vers l’innovation et adopter de nouvelles postures pour simplifier le knowledge management et le rendre plus efficace. Pour cela, elle peut s’outiller d’une plateforme SaaS de video learning de dernière génération parfaitement adaptée aux nouveaux usages, une sorte de youtube d’entreprise !

2. Exploiter le pouvoir de l’apprentissage informel : valorisez et captez les savoir-faire et les gestes métiers de vos collaborateurs et constituez un véritable capital de connaissances indispensable à la pérennité de l’entreprise.

3. Transformer de l’intérieur : placez chaque expert métier au coeur de la transmission des savoirs en impulsant le partage de connaissances entre collaborateurs. Impulsez le modèle managérial du “Pull” et du “Bottom-up” en responsabilisant vos collaborateurs et en les rendant plus autonomes dans la transmission de leurs expertises ou de leurs bonnes pratiques.

4. Devenir une entreprise apprenante : favorisez l’émergence d’une communauté apprenante au sein de l’entreprise, capable de s’auto-gérer et de co-construire une bibliothèque de contenus accessibles créés par et pour vos collaborateurs.

Avec le digital, il devient urgent de "disrupter" la transmission des savoirs pour ne pas rater le tournant du digital. Tout l’enjeu, c’est d’être capable de tirer profit du numérique. Comment ? En se dotant à la fois des bons outils mais également en menant une stratégie efficace d’accompagnement dans le changement, impliquant à la fois les managers et les collaborateurs.

Nous contacter

Camille Baudry

Content manager

Aller plus loin

Inscription newsletter

Merci ! Vous recevrez notre prochaine newsletter.

Vérifiez la validité de votre adresse e-mail.